🌿 De retour début 2022 ! 🌿

Lutte aux mauvaises herbes: le faux-semis

RSS
Lutte aux mauvaises herbes: le faux-semis

Il est vrai que parmi les tâches du jardinier, le désherbage en est une qui peut  l'éreinter et le décourager. Un principe à retenir, s’il en est un, est de rester en avant du défilé plutôt que de le suivre. En d’autres mots, n’attendez pas que les mauvaises herbes soient à leur apogée pour réagir.

La technique du faux semis va en ce sens et montre que la lutte aux mauvaises herbes, quand elle est commencée tôt, est très « payante » en fin de course.

 

Le principe du faux semis

Il s’agit de préparer le sol comme si vous alliez faire vos semis de légumes. En cours de route, humidifiez le sol s’il est sec. Cela favorisera la germination de plus grand nombre possible de mauvaises herbes. Puis attendez quelques jours, peut-être 10… Bientôt, vous verrez des petites plantules se pointer le nez.  C’est alors que vous prenez votre binette ou votre sarcloir et que vous ratissez le sol légèrement. Les minuscules mauvaises herbes nouvellement germées seront automatiquement éliminées. Après le faux semis, vous pourrez semer votre potager, comme d’habitude.

 

Résultats

Au cours de certaines études, il a été observé une diminution de 67% de la densité des mauvaises herbes grâce à cette technique (Leblanc & Cloutier, 1996).  Imaginez les heures et l’énergie que vous pouvez économiser, et ce, sans même avoir besoin de se pencher!

 

Référence

Leblanc, M. L., & Cloutier, D. C. (1996). Faux-semis. IRDA et Institut de malherbologie. https://www.agrireseau.net/agriculturebiologique/documents/FXSEMIS.pdf

 

Article précédent Article suivant

  • Suzanne Simard